démarche Synergie

je propose ci-dessous et ci-joint, un cahier des charges pour utiliser Synergie :

Cahier des charges pour la mise en place de la démarche Synergie et son utilisation

Qu’est-ce que la démarche Synergie ?

Ce dispositif vise à un rapprochement entre l’école et l’entreprise afin de favoriser l’intégration de la prévention des risques professionnels dans des situations concrètes.
Il repose sur un engagement entre l’école (l’enseignement technologique et professionnel), le monde professionnel (les entreprises et les organisations professionnelles représentatives de la filière concernée) et l’institution prévention (CRAM, INRS).

Définition

Synergie est une démarche de formation-action des élèves à la maîtrise des risques professionnels basée sur l’observation et l’analyse de situations réelles de travail en entreprise.

Enjeux pour l’entreprise

Synergie ne se substitue pas à la démarche d’évaluation des risques de l’entreprise d’accueil qui est de la seule responsabilité du chef d’entreprise même s’il est possible que le travail effectué par l’élève puisse apporter une contribution intéressante.
Les documents produits par l’élève dans le cadre de ce travail seront uniquement destinés à l’entreprise et à l’enseignant chargé de l’évaluation.

Modalités pratiques

Au cours de sa période en milieu professionnel, l’élève après concertation avec son maître de stage fait un travail d’observation et d’analyse des risques inhérents à une activité, un poste de travail, une zone, un atelier ou un chantier en s’appuyant sur une démarche méthodologique et des outils qui lui auront été préalablement présentés et explicités par son professeur.
Il sera amené à faire des constats et à proposer des améliorations et des solutions aux problèmes qu’il aura identifiés.
Il est bien entendu que ce diagnostic effectué par l’élève ne peut être demandé et utilisé que dans un but pédagogique.

Les « synergie » existants

Il est possible de visualiser ces outils sur le site internet www.esst-inrs.fr/synergie/
Il en existe dans différents domaines :

  • Bois
  • Métal
  • BTP, gros œuvre
  • Logistique
  • Industries graphiques
  • Plasturgie
  • Maintenance automobile
  • Hôtellerie-restauration
  • Maintenance industrielle
  • Des” Synergie” dans d’autres domaines sont en cours d’élaboration.

Comment se déroule la démarche « Synergie » ?

Cette démarche se déroule en différentes étapes, avec les enseignants des disciplines professionnelles, mais aussi les enseignants de Prévention Santé Environnement, les enseignants de français. Il est également nécessaire de moduler le niveau d’exigence selon la période où se déroule l’analyse par rapport au cursus de formation.

Il est conseillé pour des élèves de CAP de :

  • La première année, travailler sur un thème en demandant une observation d’une situation de travail en rapport avec la fiche en argumentant plus ou moins les réponses, sans demander de pistes d’amélioration
  • La deuxième année, travailler sur deux thèmes, en observant et analysant les situations de travail en lien avec les thèmes des fiches en argumentant les réponses, en demandant des pistes d’amélioration argumentées.

Il est conseillé pour des élèves de Bac Pro de :

  • La première année, travailler sur un thème en demandant une observation d’une situation de travail en rapport avec la fiche en argumentant plus ou moins les réponses, sans demander de pistes d’amélioration
  • La deuxième année, travailler sur deux thèmes, en observant et analysant les situations de travail en lien avec les thèmes des fiches en argumentant les réponses, en demandant un début de pistes d’amélioration plus ou moins argumentées.
  • La troisième année, travailler sur trois thèmes, en observant et analysant les situations de travail en lien avec les thèmes des fiches en argumentant les réponses, en demandant des pistes d’amélioration argumentées.

Pour les étudiants de BTS, il est conseillé de :

  • Au cours de la formation dans l’établissement scolaire, la première année acquérir les méthodes d’analyse, de profiter des situations d’atelier pour les mettre en œuvre. Lors de la PFMP de fin de première année, de travailler sur trois fiches en observant et analysant les situations de travail en lien avec les thèmes des fiches en argumentant les réponses, en demandant des pistes d’amélioration plus ou moins argumentées.
  • En deuxième année, au premier trimestre, d’avoir les apports nécessaires pour compléter l’analyse et la proposition de mesures de prévention. Lors de la 2ème PFMP, en observant et analysant les situations de travail en lien avec les thèmes des fiches en argumentant les réponses, en demandant des pistes d’amélioration argumentées.

Préparation du travail en entreprise

Il est nécessaire, avant que les élèves/étudiants ne partent en période de formation en milieu professionnel, de les préparer à la démarche d’observation des situations de travail, à l’analyse, à la critique, et à la proposition d’amélioration. Les situations de l’atelier de l’établissement scolaire permettent de faire cette analyse, de se poser des questions, d’aller chercher de l’information dans la bibliographie donnée sur chaque fiche.
Avant que les élèves/étudiants ne partent en PFMP, il est nécessaire également de communiquer avec les entreprises qui accueillent les stagiaires, afin qu’elles leur permettent de faire ce travail. Cela peut se faire lors des échanges de conventions de stage par un courrier qui explique la démarche. Cela peut se faire régulièrement lors des visites des entreprises par le chef de travaux ou des enseignants pour avertir de la démarche. Les dossiers Synergie ont été imprimés en nombre pour permettre cette communication avec les entreprises. Les branches ont également été averties de cette démarche.

Travail en entreprise

Il est demandé à l’élève/étudiant de choisir avec son tuteur et selon l’année de formation une à trois fiches en lien avec ce qu’il sera amené à faire dans l’entreprise. Selon l’année de formation, l’élève/étudiant effectuera de l’observation/analyse jusqu’à la proposition de mesures de prévention.
Il est important de rappeler qu’il s’agit d’un travail pédagogique. De ce fait, ce travail demandé à l’élève/étudiant ne peut servir à une institution pour un contrôle éventuel. Le chef d’entreprise reste dépositaire, s’il le souhaite, du travail de l’élève.

Exploitation au retour des PFMP

Au retour des PFMP, il est nécessaire d’exploiter les travaux des élèves/étudiants. Cette exploitation permet de faire les apports nécessaires en matière d’analyse des situations de travail, également pour la proposition de mesures de prévention en respectant la hiérarchie des mesures de prévention.
Cette démarche Synergie s’inscrit également dans certains référentiels d’examen, en ce qui concerne l’amélioration de situations existantes.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)